fbpx

A propos

Section author

L'artiste

Je suis parce que nous sommes

Sur scène, elle devient Djelo, l'enfant derrière le miroir.

Amoureuse de l'expression culturelle.Elle exprime sont engament social à travers l’art. Plus précisément le conte et les arts de la scène. Les thèmes de ses prestation touchent les droits de l'homme, l'autonomisation des femmes, l’excision, le bien-être social et celui des jeunes. 

Son engagement social lui a valu déjà plusieurs reconnaissances, entre autres : Porte Parole de la Campagne Amnesty International « Écrire ça libère », Lauréate du Mois de l’histoire des noirs, Réseau de communication pour la prévention des actes criminels (RECOPAC), de l’African Fashion Show Montréal et de la Nuit de l’Excellence afro-antillaise. 

« L’enfant derrière le miroir » est le reflet de chacun de nous;  notre créativité, spontanéité et l’innocence que nous avions jadis lorsque nous étions enfants et que nous mettons parfois de côté lorsque nous grandissons.

//marianabalde.com/wp-content/uploads/2020/08/signature-mb-small.png

Mariana Djelo Balde

Auteur, Artiste , Praticienne art-thérapie

//marianabalde.com/wp-content/uploads/2020/05/74242343_106081884159584_640030219654135808_o.jpg
section-2774968

Démarche artistique

De mon coeur au vôtre
section-52ccb07

Ma passion pour l’art date depuis mon enfance, mais ce n’est qu’à partir de 2014, au Canada, que je me suis mise à créer et partager mes œuvres avec le public. Mon parcours d’artiste couvre différents domaines: le conte, le théâtre ainsi que les créativités à des fins d’intervention psychosociale. Mes deux réalisations les plus récentes sont la publication de mon livre L'enfant derrière le miroir" et la réalisation, en septembre 2021, du théâtral musical mettant en scène le récit du livre et sensibilisant le public sur la santé mentale en période de  pandémie à COVID-19.

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé raconter des histoires oralement. Déjà petite, pour toutes les questions auxquelles je n’avais pas de réponses, j’en créais une de toutes pièces. Étant une artiste dans l’âme, pour chaque difficulté, je me consolais dans l’écriture ou le dessin. Par exemple, un jour, je devais avoir 6 ans, ma mère voulait que je l’aide à préparer le repas. Je devais couper les oignons. Pour échapper à cette tâche, je lui ai dit : « Nènè, les oignons sont tristes. Ils iront mieux dans une semaine. Rendus là, nous pourrons les cuisiner.»

Dans mes expériences professionnelles, j’ai utilisé le conte comme un outil d’intervention auprès des jeunes confrontés aux défis de la santé mentale; ces jeunes étaient souvent accompagnés de leurs parents qui participaient activement au travail. Au-delà de son rôle de vecteur de transmission de savoirs culturels et historiques, le conte est un véritable outil du mieux être autant pour l’enfant que pour l’adulte. J’ai dû le découvrir à ma façon aussi. Le conte permet à l'enfant de construire sa personnalité, stimuler son imaginaire, et nourrir les représentations de son univers social. Il l’aide ainsi à développer une forme d'intelligence relationnelle où l'autre joue un rôle essentiel dans son développement. L’autre, ici, c’est l’ensemble des personnages du conte; ce nouvel univers que je propose à mes lecteurs  et avec lequel, j’espère qu’ils pourront tisser des liens nourrissants.

L'art représente pour moi un moyen  de transcender l’adversité.

0